ElixirWear featured in La Presse +

September 12, 2018

ElixirWear featured in La Presse +

On August 29th 2018, ElixirWear was featured in the La Presse +.

What a great way to end the summer! The article is encouraging the community to try out our new innovation that helps relief their muscle pain and reduce their inflammation. 

The article is written only in French, however, if you want further info or details on our products, browse our website or contact us directly at hello@elixirwear.ca or 1-514-548-2505. 

ElixirWear Team

VESTIAIRE SPORTIF 

DES VÊTEMENTS THÉRAPEUTIQUES

Que ce soit une nouvelle forme de sport, un nouveau centre d’entraînement, une collection de vêtements ou un gadget électronique, plusieurs options sont offertes sur le marché afin d’agrémenter le quotidien des sportifs. Notre journaliste présente une nouveauté dans le domaine du sport.

Après les comprimés, les liquides buvables, les crèmes, les gels et les timbres, un nouveau moyen de combattre la douleur articulaire vient de faire son apparition sur le marché : des vêtements thérapeutiques qui diffusent des analgésiques naturels.

Les produits Elixir sont une innovation de l’entreprise québécoise Trend Innovations, qui les a lancés en mars dernier, après quatre années de développement. Il s’agit de vêtements de performance dans lesquels sont incorporés lors de la fabrication des millions de microcapsules contenant des analgésiques naturels. Le port de ces vêtements permettrait un soulagement de la douleur et une réduction de l’inflammation. Lorsqu’on les revêt, la chaleur corporelle et le mouvement permettent l’activation et la libération des microcapsules. Les ingrédients actifs sont alors absorbés par la peau, ce qui favoriserait la circulation sanguine, refroidirait l’irritation et l’enflure, et soulagerait la douleur, l’inflammation et la rigidité musculaire.

« J’ai travaillé longtemps dans l’industrie des équipements de protection, et à force de côtoyer des sportifs, je me suis aperçu que plusieurs consommaient énormément d’analgésiques. L’idée était donc d’enrayer les effets négatifs des comprimés oraux et de remplacer ça par un autre moyen de traitement, raconte le président de Trend Innovations, Jean-François Gauthier. On a réussi à allier la médecine moderne et la médecine traditionnelle. On a un procédé de libération des ingrédients actifs, mais avec des ingrédients naturels. »

Parmi les ingrédients incorporés dans les vêtements, on retrouve le thé des bois et l’arnica Montana. Selon l’entreprise, ces ingrédients ne feraient pas que masquer la douleur, mais auraient aussi la capacité de stimuler le processus de guérison du corps. Ces deux plantes ont la réputation d’être efficaces pour soulager de nombreux maux, dont l’arthrite et les blessures.

QUATRE MORCEAUX 

Un chandail, une genouillère, une chevillère et un manchon sont présentement offerts. Le chandail a été conçu pour soulager sur une base continue le dos, les épaules et l’abdomen. Les affections auxquelles il s’attaque sont les maux de dos, la lombalgie, les contusions et les douleurs arthritiques. Les trois autres pièces ont la même utilité, chacune pour leur partie du corps respective. Elles peuvent être portées toute la journée, seulement durant les séances de sport ou uniquement pendant le sommeil pour une récupération maximale.

Les quatre vêtements ont une durée de vie de 600 heures, selon l’utilisation. Après ce délai, ils peuvent toujours être portés comme vêtement (leur tissu ne se désintègre pas et ils offrent une certaine compression), mais ils n’ont plus d’utilité thérapeutique. Ils sont lavables à l’eau froide et peuvent résister à environ 20 lavages sans perdre de leur efficacité. Ils doivent être séchés à plat (puisque la chaleur active la libération des produits, les mettre à la sécheuse causerait un vieillissement prématuré).

Pour l’instant, l’utilisateur doit tenir un registre approximatif de l’utilisation de ses produits pour en connaître l’efficacité restante. 

Les prochains produits, qui verront le jour sous peu, seront toutefois munis d’un indicateur d’efficacité visuel qui laissera savoir quand le vêtement ne contiendra plus aucun produit actif. La seule contre-indication concerne les femmes enceintes, qui doivent les éviter, par précaution.

Le chandail est vendu 99 $, la genouillère, 55 $, puis la chevillère et le manchon, 46 $. Les produits Elixir sont offerts en ligne et feront leur entrée dans les pharmacies Jean-Coutu, Uniprix et Pharmaprix dès l’automne. 

L’AVIS DU PHYSIO

« C’est un concept très original de présenter une ligne d’accessoires vestimentaires comportant des produits naturels dans le but de diminuer la douleur », remarque d’emblée Jean-Félix Daloze, physiothérapeute chez Accès Physio. 

Des études scientifiques ont démontré une certaine efficacité de l’arnica et du thé des bois pour soulager, notamment dans les cas d’arthrite. Cependant, ces ingrédients étaient utilisés sous forme de crème dans ces études. Bien qu’il ait été prouvé qu’ils pouvaient soulager la douleur de manière topique, ce n’est pas le cas sous forme de vêtement ou de gaine. Un principe clé en recherche est d’avoir un groupe contrôle qui nous démontre l’efficacité d’une forme de traitement par rapport à une autre. 

Dans le cas d’Elixir, il n’est présentement pas possible de confirmer son efficacité, car l’étude réalisée par l’entreprise ne semble pas présenter de groupe de contrôle. D’autres études scientifiques seraient nécessaires pour comparer le produit à d’autres traitements déjà éprouvés.

« Dans un autre ordre d’idée, il faut bien comprendre que ce genre de produit visant à atténuer la douleur ne permet pas de déterminer la cause de celle-ci. La douleur est un signal du corps que le cerveau perçoit et qui permet de nous faire réaliser que quelque chose ne tourne pas rond. Ce produit, advenant son efficacité éprouvée, devrait être considéré à titre de complément à un traitement afin d’atténuer une douleur musculaire, articulaire ou autre. Il est nécessaire pour toute personne ayant une douleur ou limitation fonctionnelle d’aller consulter un physiothérapeute ou autre professionnel de la santé afin de procéder à une évaluation biomécanique et ainsi identifier la source du problème. »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.